Quand retourner les œufs durant la couvaison automatique ?

En plus de la température et du taux d’humidité, le retournement des œufs est une étape importante pour la survie de l’embryon et pour son éclosion. Si vous disposez d’une couveuse automatique, cette tâche se fera sans votre intervention. Toutefois, à quel moment faudra-t-il retourner les œufs ? Focus sur le sujet.

Pourquoi le retournement des œufs est-il important ?

retournement oeuf couveuseLe retournement des œufs tient une place importante pour l’obtention d’une couvaison optimale. Dans la nature, cette fonction est tenue par la mère qui bouge ses œufs régulièrement. Le mouvement qu’elle exécute permet à l’embryon de se positionner correctement dans l’œuf, ce qui lui permet de percer la coquille plus facilement.

Le retournement des œufs réalisé par la mère se fait à n’importe quel moment et les déplacements des corps organiques se font de manière aléatoire. Avec une couveuse à retournement automatique, vous pourrez reproduire ces mouvements. À des moments précis de la journée, l’appareil fait rouler ou incline les œufs selon un angle de 30° à 45°. Il réalise également un mouvement de va et vient qui préserve les membranes dans le corps organique, ce qui assure l’éclosion du poussin.

À quelle fréquence faut-il retourner les œufs ?

retourner oeufs couveuseLa fréquence du retournement des œufs est un sujet assez compliqué. Selon certaines études qui ont été menées sur des œufs de poule, il faut au moins 3 déplacements quotidiens pour que l’embryon se développe correctement. Pour les couveuses automatiques, le retournement des œufs doit être effectué toutes les heures.

Durant cette période, l’appareil imprime un mouvement de 30° à 90° aux corps organiques installés à la verticale dans les alvéoles. Il est conseillé de procéder à de nombreux retournements au quotidien. C’est dernier n’affecte pas le développement de l’embryon et facilite l’éclosion.

D’autres points à connaitre

Si les œufs de poules ont besoin d’un retournement par heure, il en va autrement pour les autres espèces. Certains corps organiques se composent de plus d’albumen. Aussi, ils ont besoin de plus de retournement par heure que pour les œufs de poules. On peut citer par exemple les œufs des oiseaux de proie qui nécessitent 3 déplacements par heure.

Pour les perroquets, il faut compter jusqu’à 5 retournements pour que l’œuf puisse éclore normalement. Si vous comptez lancer la couvaison d’espèces nidifuges, sachez que les œufs de ces derniers n’ont pas besoin d’être retournés pendant la nuit. Il est également important de savoir que certains modèles de couveuses automatiques ne peuvent pas réaliser plusieurs retournements par heure. Dans ce cas-là, vous devez réaliser manuellement les déplacements des œufs à des horaires précis.